Contenu

Dépérissement bactérien du pêcher (Maladie du feu sauvage ?)

Pseudomonas syringae pv persicae
Dépérissement bactérien du pêcher

Nom(s) latin(s) Pseudomonas syringae pv. persicae (Prunier, Luisetti & Gardan, 1970) Young, Dye & Wilkie, 1978
Nom(s) anglais Bacterial brown spot, peach tree wild fire
Hôte(s) principal(aux) Pêcher

1- Identification

  • La bactérie se développe, au printemps et en été à la surface des feuilles, des rameaux.
  • En automne, elle pénètre dans les tissus par des plaies pétiolaires ou bien par des plaies issues de la taille des arbres.

2- Dégâts observés

  • En hiver : nécrose brune à noire, parfois cernée d’un liseré olivâtre, centrée sur le bourgeon d’une jeune pousse ou d’un rameau mixte. La nécrose s’agrandit provoquant le dessèchement de la branche.
  • Au printemps : au débourrement, des bourgeons meurent ainsi que des charpentières. Des arbres entiers ou des branches flétrissent soudainement après un départ apparemment normal. Au niveau de plaies de taille on observe des chancres produisant de la gomme. Sur les feuilles, des tâches nécrotiques rougeâtres à brunes de 1-2 mm de diamètre apparaissent évoluant en perforation durant l’été.
  • Se sont des arbres jeunes (5-6 ans) qui sont les plus sévèrement touchés par le dépérissement bactérien.
  • Si la maladie semble s’atténuer au cours d’une année, elle peut très bien repartir l’année suivante.
jpg - 17.3 ko
(Fig. 1 )
Symptôme sur rameau de Pseudomonas syringae pv persicae.

3- Stratégie de lutte

  • Il n’existe aucune méthode de lutte curative.
  • Eviter d’implanter dans des sites exposés au froid, au sol trop caillouteux, acides, peu profonds.
  • Utiliser du matériel de multiplication sain et choisir des porte-greffes moins prédisposants.
  • Arracher et brûler tout arbre malade.
  • Techniques culturales recommandées :
    • Nettoyer les troncs pour éliminer brindilles, gourmands et bourgeons.
    • Effectuer la taille le plus tard possible après la chute des feuilles.
    • Désinfecter les plaies de taille avec un badigeon antiseptique et les outils de taille en les trempant dans l’alcool à brûler.

4- Réglementation

  • Organisme réglementé pour l’importation au sein de l’Annexe IV - I et pour le Passeport Phytosanitaire Européen (P.P.E.) au sein de l’annexe IV - II de la Directive Européenne 2000/29/CE modifiée retranscrite dans l’arrêté national du 22 novembre 2002.
  • Organisme nuisible de lutte obligatoire listé dans l’arrêté national du 31 juillet 2000.
  • Pépiniéristes, revendeurs : pour savoir si vos productions ou les produits que vous revendez sont concernés en fonction de leur destination (zone protégée, production destinée aux amateurs ou aux professionnels,etc.), consultez le résumé de la réglementation.
  • En pépinière et chez les revendeurs, les plants présentant des symptômes doivent être signalés (contacter la DRAF-SRPV de votre région).
  • Pour connaître les produits homologués sur cet organisme, consulter e-phy.

Source iconographique de cet article : www.nysaes.cornell.edu