Contenu

Quelques exemples de projets FEADER

Voici quelques exemples de projets qui pourraient être aidés par le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER).

  • Axe 1 :
    la modernisation d’un bâtiment d’élevage agricole
    la formation des agriculteurs et à la diffusion des connaissances
    des investissement d’entreprises de transformation des produits agricoles et forestiers
    la mise en oeuvre d’un signe officiel de qualité par un groupe d’exploitants
  • Axe 2
    un engagement sur 5 ans de réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires par des exploitants agricoles sur une zone à enjeu au titre de la qualité de l’eau
    un engagement sur 5 ans à respecter la biodiversité sur une zone dite "Natura 2000"
    la conversion d’un agriculteur à l’agriculture biologique
    le boisement des terres agricoles
    la prévention des risques de glissement de terrain en montagne
  • Axe 3 :
    la création d’une micro entreprise en zone rurale
    des investissements touristiques
    la mise en place de services essentiels à la population en milieu rural (crèches, maisons pluridisciplinaire de santé...)
    la préservation des estives pyrénéennes, dont la multifonctionnalité et le caractère patrimonial sont réaffirmés

EXEMPLES REGIONAUX


Projet Agro-environnemental du bassin versant de la Gimone

Enjeu : Amélioration de la qualité des eaux de la Gimone concernant les syndicats d’alimentation en eau potable de Beaumont de Lomagne et de Mauvezin. Ce point de captage en eau potable est classé comme prioritaire au titre du Grenelle de l’environnement.
Stratégie : Réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires en milieu agricole.
La coopérative apporte son soutien technique aux exploitants dans l’objectif de baisser progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires de 40 à 50 % sur 5 ans tout en maintenant la productivité des exploitations. Près de 80 exploitants se sont engagés dans ce projet financé à 55 % par le FEADER (Axe 2).
Un réel enjeu du monde agricole de demain se joue sur la question du conseil à l’exploitation. L’Union Européenne, via le FEADER, aura permis d’expérimenter des solutions.

> Voir l’affiche
> Voir l’article du BIMAGRI n°1540 de septembre/octobre 2009

Protection des thermes de Luchon

Les thermes de la ville de Bagnères de Luchon et son parc sont établis en pied de versant boisé. Ce site fortement pentu, à revêtement de moraine sableuse avec pointement de ressauts schisteux désorganisés est colonisé par un boisement à maturité. Ce peuplement composé d’essences diverses de haute tige participe avec un ensemble de murs maçonnés à la stabilité des terrains.

L’opération projetée consiste à :
- contenir le niveau de risque d’érosion de sol par ravinement des eaux et glissement des sols voire chutes de blocs au niveau actuel voire le diminuer,
- préserver la stabilité des sols par le maintien du couvert forestier, en exploitant (billonnage sur pied et enlèvement par hélicoptère) et en renouvelant les boisements vieillissants et dépérissants (plantations de feuillus et de résineux ),
- assurer la protection des enjeux bâtis lors de la phase d’exploitation avec reprise des soutènements en maçonnerie endommagés.

> Voir l’affiche

Préservation du patrimoine dans les estives pyrénéennes

  • Amélioration pastorale, clôture et débroussaillage

Sur le territoire d’une association foncière pastorale autorisée sur 324 ha appartenant à 89 propriétaires et utilisée par 1 éleveur ovins viande (300 brebis tarasconnaises) et 1 éleveur bovins viande (60 mères gasconnes), il s’agit de :
- améliorer les conditions de travail des éleveurs et la gestion de la ressource fourragère pour les troupeaux
- permettre au cheptel d’accroître sa surface fourragère disponible et améliorer la qualité de cette ressource.
Cela contribue à l’entretien des espaces naturels qui permet le maintien des paysages ouverts et de la biodiversité.

> Voir l’affiche


  • Parc de contention ovin / bovin

Equipements prévu dans le diagnostic pastoral réalisé en 2007 (financement PSEM 2006) sur l’estive de Bassia.
Ces équipements ont été programmés suite au regroupement d’un GP ovin et d’un GP bovin en un seul groupement pastoral, agrément préfectoral du 14 Août 2008 du GP-GE de Bassia.
Remplacement d’un parc bovin vétuste avec nouvel emplacement situé au carrefour de plusieurs quartiers.
Achat d’un parc de tri mobile pour équiper le quartier de Peyresourde sans équipement.

> Voir l’affiche

Les services à la population

Le projet de mise en place d’une maison de santé est né d’une demande des professionnels de santé locaux. D’où la démarche du Maire de la commune d’engager une réflexion pour répondre à cette préoccupation, via la MSA Tarn Aveyron.
Par ailleurs, la Mission de Santé de Midi Pyrénées a classé, notamment la commune de Salles Curan dans la liste des communes déficitaires en médecin généralistes.
Ce projet a mobilisé et fédéré de nombreux acteurs. Il a donné lieu à une étude approfondie et rigoureuse qui a contribué à élaborer une charte nationale des Maisons de Santé Pluridisciplinaires établie par la caisse centrale de mutualité sociale agricole.
Elle regroupe, à ce jour, 12 professionnels de santé : médecins, infirmières, kinésithérapeutes, dentistes et podologue.

> Voir l’affiche